Français English
Jean-Claude Boisset

Vin & Charité - octobre 2015

Grégory Patriat, viniculteur Jean-Claude Boisset

Evènement majeur du monde du vin, Montréal Passion Vin rassemble les grands collectionneurs du Québec pour deux jours uniques en Amérique du Nord. Conférences, dégustations d’anthologie et vente aux enchères rythment des rencontres de haut vol à la gloire de grands flacons et en faveur de la lutte contre le cancer.

Ainsi depuis quatorze ans, les grands noms du vin et les meilleurs restaurateurs de Montréal unissent leurs moyens et leur générosité pour le service cancérologie de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont. La maison Jean-Claude Boisset y a apporté une contribution remarquée les 30 et 31 octobre derniers, aux côtés d’illustres vins français et italiens, de Bordeaux, Champagne et Piémont.

De très belles dégustations avec de vertigineuses verticales ont ponctué ces deux jours mémorables. Sur le thème Paroles de vignerons, sept producteurs s’adressaient à 250 généreux amateurs triés sur le volet lors d’une grande dégustation. Aux côtés de la sommelière québécoise Véronique Rivest, le viniculteur Grégory Patriat ouvrait la cérémonie avec six crus prestigieux de Bourgogne signés Jean-Claude Boisset. Son talent d’orateur et sa passion - en phase avec le thème - reçurent le plébiscite de l’auditoire, séduit par l’excellence des appellations présentées.

Beaune premier cru Les Vignes Franches 2012. Seulement 450 bouteilles produites d’un vin complexe d’une grande élégance. Arômes fleurs blanches et cire d’abeille sur une bouche souple et droite, d’une exceptionnelle longueur et langueur !

Puligny-Montrachet premier cru Les Perrières 2011. Effluves de miel, poire, cire, sur une pointe de pierre à fusil, nés de vignes d’une soixantaine d’années au rendement inférieur à 40 hl/ha. Corton-Charlemagne grand cru 2011. Nez floral et minéral sur une bouche ample, longue d’une grande finesse pour un vin d’or brillant. Puis, en rouge, verticale du grand cru Clos de la Roche. Rares, les grands crus représentent moins de 2% de la production bourguignonne.

Clos de la Roche 2012. Vinifié pour moitié en grappes entières. Arômes très purs et profonds de framboise et cassis sur une bouche souple et précise. Finale puissante et longue aux tannins affleurant, qu’on devrait idéalement faire patienter une dizaine d’années.

Clos de la Roche 2011. Expression sur le fruit et plus aérien. Bouche souple et croquante, finale déjà savoureuse mais à faire vieillir encore cinq à six ans.

Clos de la Roche 2008. Nez ouvert sur des notes tertiaires, bouche souple et encore fraîche sur une belle acidité. Il peut encore se faire désirer !

Autre temps fort, « La Soirée À votre santé » mobilisant quatre-cents personnes et où le Meursault premier cru Charmes 2012 Jean-Claude Boisset prenait tout son sens !

Et enfin, clou du spectacle, la grande vente aux enchères lors du dîner de gala, où de respectueux flacons étaient proposés aux plus offrants. Jean-Charles Boisset, spécialement présent pour l’occasion, anima avec fougue la vente d’un lot surprise : un voyage en Californie pour six personnes adjugé à 45 000 $CAD. Plus un lot de deux crus d’exception : deux jéroboams de Clos de la Roche 2002 pour 32 000 $. Cette édition 2015 a permis de récolter 1 041 907 $. www.montrealpassionvin.ca/edition-2015/