Français English
Jean-Claude Boisset

Depuis ces dernières vendanges, trois nouvelles petites vignes bijoux sont entrées dans les approvisionnements. Des parcelles exclusives possédées depuis longtemps par la maison. Elles sont en cours de conversion en culture biologique et serviront aussi à explorer différentes pistes viticoles. Vinifiées sans soufre selon le principe de bioprotection comme les trois-quarts de la production en 2017, un élevage court d’un an, elles s’inscrivent dans le style des précédentes cuvées du même lignage.

Trois parcelles laboratoire

Grégory Patriat le viniculteur qui préside à l’élaboration des vins et suit les vignerons toute l’année exulte : « Cela nous permettra de nous aventurer vers de nouvelles choses, que ce soit pour le palissage, le rognage, la taille et voir comment cela impacte les raisins. Nous pourrons apporter un autre regard auprès de nos partenaires avec une mise en perspective globale ». Des vignes laboratoire en quelque sorte pour aller toujours plus près de l’excellence !

Pommard Les Vaumuriens

Joli petite parcelle au-dessus du village, là où la terre se fait rare et les cailloux nombreux. Bref un sol faible mais parfait pour la vigne dont le nom Vaumuriens évoque sans doute les faibles rendements pourtant aujourd’hui recherchés. Une vigne d’environ 35 ans, tardive, en hauteur et d’exposition est.

Vinifiée pour moitié en vendange entière avec 40% de fûts neufs c’est un Pommard qui n’est pas dans les standards de l’appellation mais joue plutôt sur la délicatesse, très floral et fin. « Nous retrouvons avec bonheur la trame de ce joli climat. »

Nuits-Saint-Georges Les Belles Croix

Cette vigne est sur la même latitude et à 200 mètres à vol d’oiseau de la nouvelle cuverie des Ursulines, qui doit ouvrir ses portes au printemps. En bordure du fameux Premier Cru Les Pruliers, en légère pente et exposée plein est, cette vieille vigne d’environ cinquante ans offre de petits raisins issus de jolis plants fins.

Elle a donnée quatre pièces vinifiée en égrappage total, un élevage d’un tiers de fûts neufs, et à ce jeune stade s’exprime sur un style très aimable, selon Grégory, plus classique que les autres Nuits de la cave ; le Charbonnières est plus corsé et la cuvée de Nuits village plus sévère.

Gevrey-Chambertin Les Murots

Dans les bas du village, une parcelle sur un sol plat et maigre, très caillouteux né des éboulis calcaires de la Combe Lavaux, une vigne d’une quarantaine d’années plutôt généreuse.

Six pièces avec une macération pour moitié en grappes entières et un jeune vin aux notes florales, signe de sa noblesse, et d’un style ferme et fin.

Il complète l’autre cuvée de Gevrey-Chambertin, En Champs, située côté Brochon, plus typique des classiques Gevrey au caractère plus marqué.