Français English
Jean-Claude Boisset

MEURSAULT "Les Clous" 2010

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2007   2010  

Cépage

100% Chardonnay

Origine


Avec près de 400 ha de vignes Meursault s’impose comme un incontournable du vignoble bourguignon. L’exposition est quasiment toujours orientée à l’est avec des pentes assez douces. Parmi la trentaine de climats bien situés dans le coteau, certains sont réputés pour produire des « villages » blancs exceptionnels.  "Les Clous" en est un très bel exemple qui quelquefois manifeste autant, voire plus, de consistance qu’un Premier Cru.
Le mot « clou » est à rapprocher du mot « clos », qui désigne une parcelle de vigne entourée de murs.


Sélection parcellaire

Ce vin a fait l’objet d’une sélection de vignes (jamais de jeunes vignes) et de contrôles draconiens concernant par exemple les rendements. Mais aussi les modes de cultures où est pratiqué le travail des sols pour favoriser et entretenir la vie microbienne nécessaire à l’expression des terroirs.

Vinification et élevage

Date de vendange : 25 septembre 2010.
Vendange manuelle récoltée dans de petites caissettes percées.
Comme le disaient les anciens : « il n’y a qu’à presser doucement les raisins et les mettre en tonneaux ». Dans la même logique puriste aucun produit œnologique n’est ajouté au vin, laissons travailler la nature ! 
Nous ne dérogeons pas à cette règle d’or puisque 100 % de la cuvée est élevée en fût (30 % de fûts neufs) avec peu voir pas de batonnage (pour garder de la minéralité) et où se déroulent les deux fermentations : alcoolique et malolactique. Cet élevage prend fin après 18 mois d’élevage avec une très légère filtration avant la mise en bouteille pour ne rien enlever des qualités intrinsèques du vin.  

Notes de dégustation

Robe : brillante et dorée
Nez : très fin marqué par des notes d’agrumes.
Bouche : vin avec un caractère minéral très fort, une très bonne acidité qui annonce un grand potentiel de vieillissement. 

Potentiel de garde

10 ans et plus.

Millésime : 2010

Plutôt mal parti, le millésime 2010 s’avère finalement être l’un des plus beaux millésimes classiques de ces quinze dernières années ! Un violent coup de gel le 20 décembre a sérieusement amputé la production, puis une floraison qui a traîné en longueur occasionnant encore une perte de ce potentiel et enfin un tri drastique (5 à 15%) des raisins en cuverie ont fait que cette récolte fut très faible en quantité mais où heureusement la qualité fut au rendez-vous. En effet ces petits rendements ont permis au raisin d'obtenir de belles maturités ! La chaleur estivale n’a pas été au rendez-vous, mais heureusement l’ensoleillement de début septembre a assuré la maturité, offrant une fenêtre de vendange assez courte car la météo s’est très vite dégradée. Nous avons donné les premiers coups de sécateurs le 20 septembre en Côte de Beaune. En résultent donc des vins purs, harmonieux, riches, de garde avec même en vins rouges des réussites supérieures au millésime 2009 dans certains secteurs de la Côte de Beaune. Un résultat inespéré…