Français English
Jean-Claude Boisset

MOREY-SAINT-DENIS "Clos de la Bidaude" 2008

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2008  

Cépage

100% Chardonnay.

Origine


La commune est située en partie centrale de la Côte de Nuits, dans la zone la plus propice à la production des Grands Crus. Seulement 38 ha en production pour les Premiers Crus et 38 ha en Grands Crus (pas moins de 5 à Morey). 17 Premiers Crus co-existent à Morey avec le Clos des Ormes, situé au pied des Grands Crus. Les sols y sont  calcaires et comportent irrégulièrement des marnes, des sables, des limons rouges et des cailloutis.
L’altitude varie entre 220 et 350 m.
Situé sur le sud de l’appellation culminant au dessus du fameux Clos des Lambrays, Le Clos de la Bidaude bénéficie d’une orientation très homogène à l’Est.
Assis sur un calcaire Bathonien, ce lieu-dit est constitué d’un sol assez pauvre en argile, c’est pourquoi ce terroir convient aussi bien au Pinot Noir qu’au Chardonnay. La pente est très élevée : environ 20 %. 


Sélection parcellaire



Vinification et élevage

Date de vendange : 29 septembre 2008, vendange manuelle en caissettes percées de 20 kg. Tri à la vigne.
En cuverie : pressurage doux en grappes entières pendant 2h30. La température du moût est descendue à 12 °C, puis mis directement en fûts de 450L sans débourbage pour conserver le maximum de lies. Fermentation en levures indigènes très longue (jusqu'à 10 mois !).
En cave : élevage de 19 mois sur lies sans soutirage, 30 % de fûts neufs, bois d’origine française, chauffe longue à basse température pour un boisé très délicat.
Mise en bouteille : par gravité en avril 2010, collage à la bentonite, filtration légère.

Notes de dégustation

Robe : couleur pure d'une belle intensité.
Nez : notes de fleurs blanches, boisé discret.
Bouche : vin au caractère fin, superbe acidité, beau caractère minéral.  

 

Potentiel de garde

8 ans et plus.

Millésime : 2008

La récolte 2008 en Bourgogne a été délicate. Les défis dans le vignoble étaient multiples : mildiou, oïdium, botrytis et même grêle dans quelques vignobles comme Volnay ou Marsannay. La floraison en juin a eu lieu au cours d'une période de deux semaines, causant de la coulure ici et là (avortement du raisin). L'été était « gris », mais non pluvieux avec des températures basses. Finalement, à la mi-septembre, un changement du temps a apporté un vent du Nord, avec des températures fraîches. Ces bonnes conditions ont séché les vignes et ont aidé à augmenter les niveaux de sucre tout en gardant un niveau d’acidité assez élevé. Nous avons commencé à cueillir le 22 septembre les Chardonnays, tandis que les Pinots pouvaient attendre encore une semaine.