Français English
Jean-Claude Boisset

SAINT-AUBIN PREMIER CRU "En Remilly" 2015

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2007   2008   2009   2011   2012   2013   2014   2015  

Cépage

100% Chardonnay


Origine

Nichée entre Puligny-Montrachet et Chassagne-Montrachet au sud de la Côte de Beaune, Saint-Aubin, tient désormais sa place dans le palmarès des grands vins au cœur de la côte des blancs. L’aire d’appellation est répartie sur deux massifs différents : l’un, la Montagne de Savoie avec en-dessous la Roche du May, qui terminent la Montagne de Côte d’Or, l’autre avec la Montagne du Ban et les Roches d’Equison, pratiquement perpendiculaire au premier massif. C’est sur ce deuxième versant que se situe le Premier Cru « En Remilly ».

Sélection parcellaire

Ce vin a fait l'objet d'un travail rigoureux à la vigne et de contrôles draconiens concernant les rendements, mais aussi les modes de cultures qui imposent un travail des sols favorisant et entretenant la vie microbienne nécessaire à l'expression du terroir.

Vinification et élevage

Date de vendange : 15 septembre 2015.
En cuverie : pressurage doux en grappes entières pendant 2 h 30. La température du moût est descendue à 12 °C, puis ce moût est mis directement en fûts de 450L sans débourbage pour conserver le maximum de lies. Fermentation en levures indigènes très longue (jusqu'à 10 mois !).
En cave : élevage de 16 mois sans soutirage, pas de bâtonnage pour accentuer le caractère minéral du vin, 30 % fûts neufs, bois d’origine française : chauffe très longue à basse température pour un boisé subtil et délicat.
Mise en bouteilles : par gravité en février 2017, collage à la bentonite, filtration très légère.

Notes de dégustation

Robe : jaune avec des reflets dorés.
Nez : arômes de fruits blancs et d’acacia, des notes minérales.
Bouche : plein de noblesse, entremêlant fraicheur et rondeur. Assez puissant et belle longueur.

Potentiel de garde

6 à 10 ans

Millésime : 2015

Etat sanitaire irréprochable et maturité optimale, voilà le duo gagnant de cette année !
Après un hiver plutôt doux, le printemps s’installe très rapidement avec une remontée du thermomètre exceptionnelle. Le mercure ne cesse de grimper jusqu’à fin août, le tout accompagné d’un ensoleillement excédentaire en juin et juillet. Dans ces conditions exceptionnelles, tout se passe très vite. On assiste à une floraison précoce et rapide début juin. La véraison a lieu durant la dernière quinzaine de juillet. Seule ombre au tableau, la sécheresse, qui a provoqué quelques grillures sur baies et sur feuilles, et a engendré du millerandage sur le Pinot Noir. Cela a donc entraîné une baisse des rendements sur certaines parcelles des deux Côtes. L’état sanitaire étant excellent, nous avons donc pu choisir la date de récolte en visant la maturité optimale. Lors des vinifications, la belle maturité des rafles nous ont permis d’augmenter le pourcentage de grappes entières.
Les vins blancs sont très expressifs avec des notes de fruits blancs, d’une grande pureté aromatique et d’une belle richesse. D’une couleur intense et brillante, les vins rouges sont sur les arômes de fruits rouges, mûrs et charnus. Les tanins sont très soyeux et ronds.
Un millésime très gourmand !