Français English
Jean-Claude Boisset

CHARMES-CHAMBERTIN GRAND CRU 2014

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2006   2007   2008   2009   2011   2013   2014  

Cépage

100 % Pinot Noir

Origine

Le nom est d’une prestigieuse évocation, le lieu est un des plus nobles qui soit. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’à Gevrey-Chambertin commencent vraiment les Grands Crus de la Côte bourguignonne… Gros bourg situé au début de la Côte de Nuits, Gevrey-Chambertin possède l’une des plus grandes surfaces de vignes : pas moins de 330 hectares en production dont 85ha en Grand Cru. Au Sud de Gevrey-Chambertin commence le côteau des Grands Crus. Il se tourne résolument vers l’Est, au levant, l’exposition idéale. Pas moins de 9 Grands Crus, on peut citer le Charmes-Chambertin (22,50 ha) et le Mazoyères-Chambertin (18,50 ha) qui peuvent être unifiés sous le nom de Charmes-Chambertin. Ce climat descend en partie jusqu'à la route nationale 74, situation exceptionnelle dans la côte, c’est parce qu’il est doté jusque là d’une terre caillouteuse, peu épaisse, avec un taux de calcaire actif très élevé, donc très favorable à un vin d’une grande finesse.

Sélection parcellaire

Ce vin est issu d’une vigne présentant des caractéristiques bien précises : vieille vigne, rendements contrôlés avec un ébourgeonnage sévère, vendange en vert si nécessaire, travail du sol, pas d’apports d’engrais, protection de la vigne respectueuse de l’environnement et de la faune auxiliaire.

Vinification et élevage

Date de vendanges : 18 septembre 2014 Les raisins sont récoltés en petites caisses percées, puis soigneusement triés sur table où s’affairent 10 personnes.
Ensuite les raisins sont égrappés à 100 % mais non foulés (donc entiers) et mis en cuve par gravité. La macération dure 3 semaines environ avec des pigeages « aux pieds » plus ou moins fréquents. Aucun produit œnologique de type levures, enzyme ou tanins n’est apporté pour ne pas dénaturer un terroir si précieux.
Le vin est élevé 16 mois en fût avec une proportion de 50 % de fûts neufs. Enfin, la mise en bouteille s’est faite avec une très légère filtration en janvier 2016.

Notes de dégustation

Robe : Vive, assez dense, rubis.

Nez : Parfum de mûres et de cerises, réglisse, notes poivrées et légèrement florales.

Bouche : Riche, une texture dense tout en restant équilibrée.

Potentiel de garde

Ce vin demande quelques années avant de s’épanouir, car il possède un potentiel de garde exceptionnelle (10 ans et plus).
Puisque ce vin est peu filtré, il est impératif que la température de conservation se situe entre 12° et 14°C.

Millésime : 2014

Après 3 petites récoltes, la Bourgogne a besoin en 2014 de volume. Nos prières ont peut-être été entendues : le millésime 2014 s'annonce très prometteur avec une bonne récolte. Après une nouvelle année météo surprenante, Septembre, fidèle à sa réputation, a pleinement joué son rôle. Au printemps, le millésime 2014 s'annonce précoce et les conditions climatiques chaudes et sèches profitent à la vigne, ce qui indique une récolte abondante et des vignes saines. A l'été, le soleil semble avoir disparu, et l'avance acquise en début de cycle est très vite perdue. Cependant, malgré la météo humide et fraîche, la maturation démarre bien fin août. La Bourgogne, comme d'autres régions viticoles de France, a connu quelques foyers de pourriture acide. Les parcelles de Pinot Noir ont été soumises à un tri sévère à la vigne comme en cuverie. Ce phénomène ponctuel et localisé reste une exception dans une année globalement très saine. Les vendanges débutent mi-septembre sous le soleil. Les raisins rentrés sont mûrs, sains et aromatiques. Les vins rouges offrent des couleurs intenses, un nez fruité, de la concentration en bouche, avec des tanins souples et plaisants, et de belles notes de fruits frais. Tout cela laisse entrevoir tous les atouts des grands vins rouges de Bourgogne.