Français English
Jean-Claude Boisset

CHASSAGNE-MONTRACHET 2008

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2007   2008  

Cépage

100% Pinot Noir

Origine


Ce petit village situé au sud de Beaune rayonne depuis longtemps pour ses vins blancs, mais aussi pour ses vins rouges (90 ha sont en production). Le vignoble  est situé à une altitude comprise entre 220 et 340 m avec une exposition Est et sud-est. Autrement dit une situation très favorable à l’épanouissement de la vigne.
Le terroir se caractérise par des sols silico-calcaires bruns et argileux et un sous-sol magnésien.


Sélection parcellaire

Pour sa majeure partie, ce vin est issu d’une très vieille vigne présentant des caractéristiques bien précises : rendement naturellement faible, grappes de petite taille, travail du sol, peu ou pas d’apport d’engrais, et enfin une protection de la vigne respectueuse de l’environnement et de la faune auxiliaire.

Vinification et élevage

Date de vendange : 29 septembre 2008, vendange manuelle en caissettes percées de 20 kg. Premier tri à la vigne, second sur table de tri à la réception de la vendange.
En cuverie : les raisins sont égrappés à 100 % mais non foulés (donc entiers) et mis en cuve par gravité. Macération totale 25 jours dont une semaine à froid (12°C) : fermentation en levures indigènes uniquement (aucun adjuvant oenologique ajouté comme des enzymes ou tannins). Pigeages peu fréquents (8 maximums)
En cave : 15 mois sur lies sans soutirage, 30 % fûts neufs, bois d’origine française, chauffe longue à basse température pour un boisé très délicat.
Mise en bouteille : par gravité en janvier 2010, vin non collé, très légère filtration.
2 000 bouteilles produites.

Notes de dégustation

Robe : Très belle robe sombre aux reflets rubis.
Nez : Fruits noirs et quelques notes sauvages.
Bouche : Belle attaque sur l’élégance, tannins suaves, très belle longueur sur une finale épicée.

Potentiel de garde

8 ans et plus

Millésime : 2008

La récolte 2008 en Bourgogne a été délicate. Les défis dans le vignoble étaient multiples : mildiou, oïdium, botrytis et même grêle dans quelques vignobles comme Volnay ou Marsannay. La floraison en juin a eu lieu au cours d’une période de deux semaines, causant de la coulure ici et là (avortement du raisin se développant après la floraison). L’été était « gris », mais non pluvieux avec des températures basses. Finalement, à la mi-septembre, un changement de temps a apporté un vend du nord, avec des températures fraîches. Ces bonnes conditions ont séché les vignes et ont aidé à augmenter des niveaux de sucre tout en gardant un niveau d’acidité assez élevé. Nous avons commencé à cueillir le 22 septembre les Chardonnay, tandis que les Pinots pouvaient attendre encore une semaine.